newsletter IEMN

   Recherche sur le diabète à l'IEMN : les nanoparticules et la technologie comme nouveaux moyens de gérer le diabète.

Le diabète est l'une des principales causes de mortalité prématurée dans le monde. En France métropolitaine, sa prévalence chez les adultes est de 5 % au total et atteint le niveau le plus élevé dans la région Hauts-de-France avec 7 %. Le diabète est la première cause de cécité et d'insuffisance rénale terminale, la principale cause d'amputation, d'accidents vasculaires cérébraux et de maladies cardiovasculaires.

Le diabète est caractérisé par un taux de glucose sanguin chroniquement élevé. Il résulte d'une production insuffisante d'insuline causée par le dysfonctionnement progressif des cellules bêta et leur destruction au fil du temps. À l'heure actuelle, le déclin des cellules bêta ne peut être ni diagnostiqué par des technologies d'imagerie non invasives, ni arrêté par des médicaments.

L’objectif des travaux menés à l’IEMN depuis 2014 dans ce domaine est de répondre aux besoins médicaux non satisfaits en exploitant l'environnement pluridisciplinaire tout à fait unique du laboratoire, qui va de la biochimie aux technologies microélectroniques, en passant par les nanotechnologies et la microfluidique. Cette stratégie vise à améliorer la qualité de vie des patients en élaborant un nouveau mode d'administration non invasif des antidiabétiques, et à créer de nouveaux outils de diagnostic pour les cliniciens afin de surveiller et de visualiser en temps réel les cellules bêta pancréatiques malades chez les patients. Elle prévoit également de découvrir de nouveaux médicaments à base de peptides issus de produits naturels pour les soins du pancréas et de concevoir de nouveaux dispositifs pour imiter l'environnement réel du pancréas humain dans le diabète à des fins cliniques, pharmacologiques et de recherche.

Une revue écrite par l'équipe NBI a été acceptée dernièrement dans Chem. Soc. Rev. 2021, 50, 2102-2146
(https://doi.org/10.1039/C9CS00886A. The impact of chemical engineering and technological advances on managing diabetes: present and future concepts).

PROJETS STRUCTURANTS
Au travers du projet NANOFUTUR, l’IEMN est lauréat de l’Appel à Manifestations d’Intérêt « Equipements Structurants pour la Recherche » (EquipEx+)
Au travers du projet NANOFUTUR, l’IEMN est lauréat de l’Appel à Manifestations d’Intérêt « Equipements Structurants pour la Recherche » (EquipEx+)
Au travers du projet NANOFUTUR, coordonné par le CNRS, et fédérant la communauté académique française en micro/nanofabrication (Renatech+), l’IEMN est lauréat de l’Appel à Manifestations d’Intérêt « Equipements Structurants pour la Recherche » (EquipEx+). L’IEMN pourra acquérir des équipements de pointe pour développer 1) les technologies TeraHertz pour les communications sans fil à très haut débit au-delà de la 5G et 2) les capteurs intégrés, autonomes et miniaturisés pour l'Internet des Objets
Click Here
DANS LES MÉDIAS NATIONAUX ET INTERNATIONAUX
Bientôt un nouveau test de dépistage du coronavirus via mon smartphone ?
Bientôt un nouveau test de dépistage du coronavirus via mon smartphone ?
Dès le début de la pandémie, ce projet multidisciplinaire est né d’une collaboration inédite et étroite entre 3 partenaires : IEMN (Pr Sabine Szunerits, Dr Rabah Boukherroub, Quentin Pagneux), un laboratoire de biologie des anticorps de l'université de Marseille et du CNRS (Dr Christian Cambillau et Dr Alain Roussel) et le Centre Hospitalier Universitaire de Lille (CHU Lille)  (Pr David Devos, avec des virologistes Dr Kazali Alidjinou, Dr Ilka Engelmann et des spécialistes des maladies infectieuses Dr Emmanuel Faure et Pr Julien Poissy, Dr Anne Sophie Rolland).
Click Here
PORTRAIT DE CHERCHEUR
Portrait de chercheur - Sabine Szunerits
Portrait de chercheur - Sabine Szunerits
Sabine Szunerits n’aime pas trop faire parler d’elle mais l’actualité la rattrape. Cette chercheuse sympathique, débordant d’énergie, préfère insister sur le fait que la réussite actuelle des projets CorDial-I et CorDial-S est avant tout le fruit d’un travail d’équipe récompensé. Focus sur sa doctorante Léa Rosselle et sa recherche sur les patchs cicatrisants.
Click Here
FAITS MARQUANTS
 Vers des transistors de puissance à haut rendement en gamme d’ondes millimétriques
Vers des transistors de puissance à haut rendement en gamme d’ondes millimétriques
Des chercheurs de l’IEMN en collaboration avec la société SOITEC-Belgium ont développé une approche offrant la possibilité de réduire les dimensions des transistors GaN tout en exploitant pleinement le potentiel de ce matériau émergent. La technologie mise en œuvre a débouché sur un rendement en puissance ajoutée record de plus de 70% sous forte densité de puissance (> 5 W/mm) à 40 GHz.
Click Here
Photo-détecteurs moyen infrarouge ultra-rapides
Photo-détecteurs moyen infrarouge ultra-rapides
Grace à un temps de vie des porteurs de l’ordre de la picoseconde, les photo-détecteurs de radiation moyen infrarouge (MIR - λ ~ 3-15μm) basés sur les transitions inter-sous-bandes dans les hétéro-structures III-V peuvent potentiellement atteindre de bandes passantes de plusieurs centaines de GHz. Cette propriété est exploitée pour démontrer un photo-détecteur MIR ultra-rapide avec une bande passante à 3dB supérieure à 70GHz à température ambiante, un record de performance à ces longueurs d’ondes. Ces composants sont très recherchés pour les communications en espace libre, les contremesures militaires, l’astrophysique, la détection de gaz et la spectroscopie à haute résolution.
Click Here
Puits quantique semiconducteur III-V à structuration alvéolaire pour l’élaboration de matériaux quantiques
Puits quantique semiconducteur III-V à structuration alvéolaire pour l’élaboration de matériaux quantiques
Cette dernière décennie a vu la découverte de nombreux matériaux aux propriétés électroniques extraordinaires traduisant des effets quantiques originaux induits par leur dimensionnalité et leur topologie. Peut-on induire ces propriétés dans les matériaux semiconducteurs de l’industrie microélectronique ? Des approches nano-technologiques innovantes sur semiconducteurs III-V semblent démontrer que c’est possible.
Click Here
Une approche collaborative multi-vues pour la détection de piétons dans les systèmes de transport intelligents
Une approche collaborative multi-vues pour la détection de piétons dans les systèmes de transport intelligents
Le progrès dans l’apprentissage automatique, notamment avec les réseaux neuronaux profonds, a considérablement accéléré le développement des systèmes de transport intelligents. Cependant, la voie vers des systèmes de transport intelligents sûrs reste longue. Nous proposons une nouvelle approche de perception basée sur la collaboration entre une caméra mobile embarquée dans une voiture et une caméra statique dans l'infrastructure routière pour une meilleure perception de l’environnement
Click Here
Méthode ultrasonore pour la détection et le suivi de croissance de dépôts bactériens in-situ
Méthode ultrasonore pour la détection et le suivi de croissance de dépôts bactériens in-situ
La croissance de biofilms (amas de micro-organismes adhérant à une surface) représente un enjeu particulièrement crucial dans l'industrie agroalimentaire. Malgré des protocoles de stérilisation et décontamination strictes, la formation de ces biofilms est parfois inévitable et peut avoir des effets pathogènes. Une méthode de détection de leur apparition et leur évolution basée sur des mesures ultrasonores a récemment été proposée à l’IEMN, en collaboration avec l’INRAE
Click Here
Elaboration et caractérisation thermoélectrique de fines couches de polysilicium nanostructuré par anodisation
Elaboration et caractérisation thermoélectrique de fines couches de polysilicium nanostructuré par anodisation
Durant la dernière décennie, le marché de l’internet des objets (IoT) s’est développé de facon quasi exponentielle. Toutes les solutions innovantes et respectueuses pour récupérer l’énergie des sources environementales jouent, désormais, un rôle stratégique dans le développement de ces nouvelles technologies. L’abondance de la chaleur qui représente l’énergie sous sa forme la plus dégradée donne un intérêt particulier à la thermoélectricité.
Click Here
Modèles de propagation pour les communications mobiles de demain
Modèles de propagation pour les communications mobiles de demain
A l’instar d’une forte augmentation des débits dans les réseaux mobiles, la 5G ouvre des perspectives dans d’autres domaines comme celui des véhicules intelligents ou de l’automatisation industrielle par exemple. De nouvelles bandes de fréquence sont à l’étude ainsi que la technologie MIMO et Massive MIMO qui consiste à utiliser un grand nombre d’antennes permettant d’exploiter la richesse du canal de propagation pour non seulement accroitre les débits mais également améliorer la robustesse des communications et diminuer la latence.
Click Here
PREMIERE MONDIALE
Techniques de mesure de composants pour la 6G
Techniques de mesure de composants pour la 6G
Avec les premiers développements de composants et systèmes dans la perspective de la 6° génération de téléphonie mobile, prévue pour 2030, les techniques de caractérisation des performances des composants doivent évoluer et être adaptées. Une des caractéristiques essentielles étant le débit de données pour ces futurs systèmes, une très bonne linéarité des composants actifs est primordiale, et ceci a été réalisé par une nouvelle approche utilisant l’opto-électronique térahertz, et les premières mesures ont été réalisées sur un amplificateur faible bruit à 300 GHz
Click Here

© IEMN
Directeur de la publication : Thierry Mélin
Création graphique : Service Edition Communication Multimédia
Réalisation technique : Service d'Information et Administration des Réseaux

                                                   

Modifier votre abonnement    |    Voir en ligne
IEMN - CNRS UMR8520
Cité Scientifique - Avenue Henri Pointcaré - 59650 Villeneuve d'Ascq